Draft 2001 : Pau Gasol, premier européen à démarrer une draft.

Initialement annoncé dans le Top 3 de la draft, Kwame Brown pourrait finalement sortir des premiers choix. Pour raison médicale ?

 

Décidemment, ce mois de compétition est plein de surprises. Mais connaissant, la NBA, on pouvait s’en douter. Ne dit-on pas « Where amazing happens » ?

 

Ainsi, après le récital du Shaq en PO, malheureusement non-couronné à la fin, et la surprenante loterie des choix de draft, la soirée de repêchage (coucou les amis canadiens) a également réservé son lot de surprise.

 

Premier appelé sur l’estrade, le pivot catalan Pau Gasol ! On s’attendait à ce que le lycéen Kwame Brown soit la star de la soirée, mais c’est un colosse originaire de l’autre côté de l’Atlantique, même de la Méditerranée, qui a eu les honneurs de la soirée.

 

Gasol a commencé sa carrière au club omnisports du FC Barcelone en 1998, mais c’est en 1999 qu’il intègre l’effectif de façon pérenne. Il connaît le Final Four de l’Euroligue à 19 ans cette même année. Ce tournoi va être le commencement de son envol. La saison suivante (celle qui vient de se terminer), il passe de 13 à 33 minutes en devenant le franchise player du Barça (sur le log) avec des chiffres ahurissants : 29 points, 10 rebonds, 3 passes et 2 contres en moyenne. Avantage non-négligeable : il réalise ces performances dans un des meilleurs championnats européens, ce qui laisse apprécier du niveau exceptionnel de ce joueur d’à peine 20 ans. Nous sommes impatiens de voir si la transition, appelée Rookie-Wall, sera facile ou non au sein d’un effectif des Celtics, qui ont ajouté à leur cinq majeur la pièce qui leur manquait pour devenir favoris dans la conférence Est.

 

Un autre européen (hollandais par sa mère, américain par son père, français d’adoption) intègre le podium de cette draft. Après Gilbert Arenas appelé en seconde position, Tony Parker complète le trio. Titulaire la saison passée avec le Paris Basket Racing, il a impressionné les observateurs par sa maturité et sa rapidité balle en main. A seulement 19 ans, les Suns ont décidé de miser sur un choix de long terme.

5 pensées sur “Draft 2001 : Pau Gasol, premier européen à démarrer une draft.

    • 7 avril 2017 à 10 h 38 min
      Permalink

      Je vais détailler : Tony Parker est né en Belgique, pays où son père était professionnel. Il déménage en Normandie à l’âge de 7-8 ans (toujours pour suivre son père) et commence le basket à ce moment en Seine-Maritime. C’est finalement à 15 ans, en entrant à l’INSEP, qu’il fait le choix de prendre la nationalité française.

  • 7 avril 2017 à 10 h 20 min
    Permalink

    « qui ont ajouté à leur cinq majeur la pièce qui leur manquait pour devenir favoris dans la conférence Est », la pièce je crois pas une pièce sûrement et pour devenir favori il lui manque beaucoup de chose encore pour accrocher le wagon Sixers, Raptors, Knicks et Bulls.

Laisser un commentaire