Free Agency 2002 : Greg Ostertag

Ah qu’est-ce qu’on l’aime notre doudou Greg ! Surtout les fans des Bulls.

Il n’est pas beau à voir jouer, il n’est pas très sexy, mais il fait le job. Et ça, Bob adore. His Airness aussi.

Résultat : Greg a mis les deux GMs sur un ring et les a laissé se taper dessus. Et à ce jeu, c’est Bob qui l’emporte de justesse avec un million d’écart par an (mais une saison de moins).

Victoire aux points du GM des Bulls avec 27 millions sur trois saisons contre 32 millions sur quatre saisons pour les Suns.

En plus, Greg pourra rester dans une équipe du Nord et pas fondre dans le soleil de l’Arizona. Car il y tient à son physique !

2 pensées sur “Free Agency 2002 : Greg Ostertag

  • His airness
    14 juillet 2017 à 3 h 12 min
    Permalink

    Pareil que pour Kandi!! Con*!*! de Bulls

    Et stupide joueurs qui préfère le court terme à des équipes qui compte réellement sur eux !!

Laisser un commentaire