Free Agency 2002 : Vince Carter

Nous avons eu le jour 1 le choix du meilleur agent libre disponible avec Kevin Garnett. Nous avons eu jour 2 la signature du second meilleur agent libre : Vince Carter.

Elément indispensable des Nuggets, l’ancien pensionnaire de North Carolina (comme Jordan) a ouvert la porte à plusieurs franchises durant l’intersaison. Histoire de se dégourdir les jambes. Six franchises, dont cinq situées dans la conférence Ouest auxquelles il faut ajouter Indiana, l’ont convié à une conférence avec leurs meilleurs éléments.

Portland, Honolulu, San Antonio, Houston avaient du cap et ont proposé un contrat maximum : près de 50 millions de dollars répartis sur quatre saisons.

Le souci, c’est que les Nuggets l’ont aussi fait, mais avec l’année additionnelle que confère les droits ! Résultat : l’offre de la franchise du Colorado a tué la concurrence dès le début, et Vince va continuer de casser les arceaux de la Pepsi Arena de Denver, et de collectionner les convocations pour les All-Star Games !

« Votre compte est créditeur de la somme de 68 172 760 $ ! »

Une pensée sur “Free Agency 2002 : Vince Carter

Laisser un commentaire