Hannibal Leaders : Les Ironmen de la Ligue

Après les départs à la retraite des premières stars de la Ligue comme Jordan, Olajuwon, Stockton, Malone, Pippen, Strickland, Rice ou encore Rodman. D’autres légendes sont sur le crépuscule de leur carrière NBA comme Ewing, Mullin, Miller ou Tim Hardaway. De nombreux cadres, FP ou ex All-Star dépassent allégrement la trentaine comme Sprewell, Kemp, Payton, Cassell, Baker, Mourning, Eddie Jones, Rider, Houston, Jim Jackson et tant d’autres.

Comme les légendes de la simulation commencent petit à petit à retirer les sneakers, ça m’a donné l’enviede faire un petit récapitulatif des meilleurs joueurs qui ont foulé les parquets d’Hannibal depuis sa création d’un point de vue statistique : matchs, minutes, points, rebonds, passes, interceptions, contres et 3-points. Le but serait de le mettre à jour au fur et à mesure des années.

Premier volet avec les joueurs qui auront pris part au plus grand nombre de matchs durant ces 7 saisons de l’ère Hannibal, voire un peu plus vu qu’on compte les deux premières vagues de cette saison.

 

1ers ex-aequos) Michael Smith (Vancouver Grizzlies) et Voshon Lenard (Dallas Mavericks) : 592 matchs joués

Les joueurs ayant disputé le plus de matchs de l’histoire de la simulation Hannibal se nomment Michael Smith est Voshon Lenard, deux joueurs très loin d’être des stars NBA.Au contraire, ils ont disputé une grosse partie de leur match en sortie de banc, ce qui est le cas cette année encore.

L’intérieur de Vancouver n’a tout simplement pas manqué un match depuis la Draft initiale, et a profité d’un échange entre Atlanta et Dallas pour disputer une saison à 84 matchs ! Le dunker fou profite de ses qualités physiques pour être sur la feuille de match à chaque fois.

L’arrière de Dallas était rookie lors de la Draft Fantasy mais n’a lui non plus pas manqué un match depuis ses débuts à Minnesota en passant par Vancouver et encore aujourd’hui à Dallas. Lui qui tourne à 11 points de moyenne en carrière a profité d’un trade entre Vancouver et Dallas pour disputer une saison à 83 matchs.

 

3ème) Nick Van Exel (Toronto Raptors) : 591 matchs joués

Modèle de régularité, le meneur drafté par les Lakers n’a loupé que 3 matchs depuis sa saison rookie, et uniquement dans sa période Lakers. Depuis le début d’Hannibal, lui non plus n’a pas manqué le moindre match que ce soit avec Minnesota ou Toronto. Et le grand oublié du log ne s’arrête pas là avec 79 matchs de playoffs disputés également, ce qui fait de lui le joueur ayant disputé le plus de match NBA (playoffs inclus) de l’ère Hannibal !

 

4èmes ex-aequos) Steve Smith (Orlando Magic) et Sam Cassell (Dallas Mavericks) : 590 matchs joués

Juste au pied du podium, on retrouve un autre meneur dominant de la simu, qui n’aura manqué qu’un seul match aux Lakers en saison 1997-1998. Sans ça, il enchaine les saisons pleines récompensée de nombreuses distinctions individuelles mais de peu de résultats collectifs.

On retrouve également l’ailier de 33 ans du Magic Steve Smith qui a également manqué un match lors de la première saison de la simu à Cleveland, mais a toujours été là en playoffs pour obtenir notamment un titre NBA.

 

6ème) Robert Horry (Indiana Pacers) : 589 matchs joués

Le couteau suisse de 32 ans est dans la dernière année de son contrat mais occupe un rôle toujours important aux Pacers, sa franchise depuis la saison 1996-1997, avec encore 27 minutes de jeu en moyenne. Il aura manqué 3 matchs lors de la première saison dans l’Indiana mais compense avec une première saison Hannibal à 85 matchs à cheval entre les Lakers et les Celtics.

 

7ème) Clarence Wheatherspoon (Philadelphia Sixers)  : 587 matchs joués

Le double champion NBA a disputé toutes ses rencontres NBA sous les mêmes couleurs, celles des Philadelphia Sixers, ce qui représente tout de même 827 matchs, le 6ème total de l’histoire de la franchise ! Depuis le début d’Hannibal, ça représente la bagatelle de 587 matchs. Cette saison, il a manqué le match contre les Pacers, soit autant de matchs manqués que durant les 7 premières saisons Hannibal !

 

8èmes ex-aequos) Toni Kukoc (Dallas Mavericks) et Gary Payton (Sacramento Kings) : 585 matchs joués

Deux All Star se partagent la 8ème place, deux vieux joueurs de 34 ans aussi, mais deux champions NBA également. Le croate a manqué 7 matchs en 2000-2001 ainsi qu’un partie des playoffs 1999 mais reste un modèle de solidité avec 9 saisons à 75 matchs minimum.

Le meneur vétéran joue peu cette saison (17 minutes seulement) mais n’a pas manqué un seul match de l’ère Hannibal, payant juste le trade Cavaliers-Kings dans une saison à seulement 79 matchs. Cependant, Gary Payton a disputé 994 matchs sur 995 possibles depuis son arrivée en NBA !

 

10èmes ex-aequos) Eddie Jones (New York Knicks), Vlade Divac (Toronto Raptors) et Alonzo Mourning (Los Angeles Lakers) : 584 matchs joués

Pour conclure ce Top 10, nous avons trois trentenaires. L’ailier des Knicks aura connu quelques petits pépins l’ayant privé de 6 matchs en 1996-1997 et 2 matchs l’an passé.

Il en va de même pour Zo Mourning qui aura manqué une vague en 1998-1999 le privant de 7 matchs. L’autre pivot dominant a tout gagné individuellement ou presque mais n’a pas connu la récompense suprême.

Quant au pivot de 34 ans (qui fait partie des rares joueurs encore en activité à avoir dépassé la barre des 1 000 matchs NBA), il n’a pas manqué un seul match sur blessure de l’ère Hannibal mais s’est retrouvé sur l’Injury List pour la première vague de cette saison, occasionnant ainsi 7 matchs manqués. Il n’avait pas manqué un match durant les 7 premières saisons Hannibal.

 

13ème) Jerry Stackhouse (Golden State Warriors) : 583 matchs joués

14ème) Isiah Rider (Orlando Magic) : 582 matchs joués

15èmes ex-aequos) Jalen Rose (Las Vegas Scorpions), Latrell Sprewell (Las Vegas Scorpions) et Kevin Garnett (Charlotte Hornets) : 581 matchs joués

 

L’avenir de ce classement devrait appartenir à Kevin Garnett (26 ans) et Jerry Stackhouse (28 ans), les plus jeunes joueurs mentionnés dans ce classement. Parmis les jeunes joueurs, des joueurs comme Erick Strickland, Bruce Bowen, Vince Carter, Anthony Johnson, Troy Hudson, Stephon Marbury, Derek Anderson et d’autre n’ont manqués que peu de matchs depuis leur Draft et pourraient prendre la place de certains trentenaires du classement actuel.

 

 

Une pensée sur “Hannibal Leaders : Les Ironmen de la Ligue

  • Funkyfreaky
    18 août 2017 à 17 h 46 min
    Permalink

    Allez je mets une petite pièce sur une blessure de Smith ou Lenard à la prochaine vague ^^
    Sinon article très sympa comme d’habitude avec Tkalba 😉

Laisser un commentaire