Article team – Grizzmine pour les Kings

Le 2 janvier 2006 sera à marquer d’une pierre noire à Sacramento.

A peine remis du réveillon du nouvel an, les 17000 fans des Kings étaient prêts à faire la fête au nouveau venu Jamal Mashburn, promesse de beaux jours à venir au printemps, et à se venger de la défaite face aux Grizzlies quelques jours auparavant, à Vancouver. Mais il n’en a rien été et même, la fête a tourné au cauchemar.

Le match commence pourtant de manière équilibrée. Le cinq majeur des Kings tient tête au cinq majeur des Grizzlies même si O’Neal est déjà en délicatesse avec son tir, comme dans le match précédent. Chris Webber, lui, fait parler la poudre d’entrée et le premier quart-temps s’achève sur un score de 23-19 pour les Grizzlies.

O’Neal sort du terrain, Stoudemire décalé au pivot, Mashburn entre en scène, acclamé par son nouveau public. Mais à peine le temps de rater un tir qu’il se replie en défense et reçoit violemment le coude de Nene Hilario dans la tête en tentant de prendre le rebond. Sonné, il ne se relève pas immédiatement et doit sortir du terrain. Il ne reviendra pas et on apprendra même son indisponibilité pour environ un mois, premier coup dur pour les Kings.

O’Neal revient donc sur le terrain, mouvement qui n’était pas vraiment prévu à la base. Décalant Stoudemire poste 4, celui-ci prend feu et enchaîne panier sur panier, provoquant de multiples fautes adverses tandis que Matt Barnes trouve également la mire à 3 pts. Les Kings emportent le deuxième quart-temps et et mènent 43-39 à la mi-temps.

Le début du troisième quart-temps est pour les remplaçants, qui font plutôt bonne figure. Prince met quelques paniers et Miller lui répond. L’optimisme est de mise quand les Kings décident de faire jouer le cinq Miller-Prince-Barnes-Stoudemire-O’Neal, en principe le plus efficace et qui doit permettre à Sacramento de confirmer son avantage dans le match.

Et là, c’est le drame. En prenant un simple rebond défensif, le Shaq se tord de douleur et demande à sortir du terrain. Tandis que l’on fait rentrer JR Smith et que la foule scande son nom, les médecins l’auscultent et malheureusement aucune bonne nouvelle ne vient éclairer cette soirée. Shaquille O’Neal a réveillé une vieille hernie discale qui va l’éloigner des terrains  plus de deux mois, autant dire une éternité en NBA.

Pourtant, sous l’impulsion de Miller et du surprenant Chris Mihm, entré pour suppléer O’Neal, les Kings résistent et mènent toujours à la fin du troisième quart-temps. Mais l’espoir n’est que de courte durée, sous la poussée de Webber, Kittles et Dooling les Grizzlies prennent l’ascendant tandis que les Kings sont obligés de piocher dans leur banc. Trenton Hassell, entré quelques minutes, se blesse même lui aussi lors d’un choc contre TJ Ford.

Finalement, les Grizzlies dominent ce dernier quart-temps et emportent le match 104 à 96 et 3 blessés à 0. KO technique.

La défaite en elle-même n’est pas honteuse, les Kings se sont bien battus. Mais l’absence du Shaq pendant deux mois va forcément avoir des conséquences sur la saison même s’il pourra revenir frais pour les playoffs. Et le retard d’intégration de Mashburn dans l’équipe ne peut pas non plus être une bonne chose, lui qui était attendu comme boost en sortie de banc et qui va peut-être devoir s’employer dans le cinq majeur dès son retour. Gageons cependant que ce coup de patte des Grizzlies (qui n’y sont pour rien c’est juste pour le bon mot) n’enterrera cependant pas les ambitions de la franchise californienne qui en recrutant O’Neal cet été avait décidé de jouer dans la cour des grands.

 

 

 

Laisser un commentaire