Confinement Turtles Partie 1 : la draft

La franchise d’Honolulu étant confinée comme le reste de la planète, le Manager Général a décidé de relater les différentes étapes de la franchise. Pour se faire, il partira de la déception des Play Off jusqu’à aujourd’hui.

La 1ère partie va récapituler le début de l’intersaison.

I) L’élimination choc

Les Turtles ont réussi une superbe saison régulière terminant à la 2ème place de la Conférence Ouest à égalité avec les Warriors.
Le hasard voulut que les premiers adversaires furent les ennemis jurés des Grizzlies. Une franchise ayant quelque peu déçue avec une 7ème place finale dans la Conférence malgré l’ajout de DeMar DeRozan.
Honolulu se présentait avec un starting five assez équilibré : Wall – Gordon – Ebi – McGee – Hibbert.
Un premier game maitrisé laissait présager une série sans incident. Bien évidemment, c’est l’inverse qui se déroula avec un cinglant 4-1 en faveur de Vancouver.
Toute l’île resta abasourdie et le General Manager ne comprenait pas ce qui venait de se passer.
Après analyse plus approfondie, il se dégagea que le vétéran Gerald Wallace mais surtout le jeune DeRozan ont joué un bien vilan tour à leurs homologues.
Des conséquences seront tirées et personne n’imagina une intersaison aussi mouvementée.

II) Le cas Eric Gordon

Attaquant hors pair, leader offensif des Turtles durant la saison, Eric Gordon a montré ses limites durant la post season.
Herta souhaitant surtout une équipe portée sur la défensive, la carte Eric Gordon venait pour alimenter la marque. Mais peu pensait que cela reviendrait en pleine figure au front office avec une ultra domination de l’ancien Warrior.
Rapidement, il repondit à la sollicitation de son homologue de Portland interessé par le profil de l’arrière. En échange était proposé Blake Griffin + 1st Blazers 2015.
Le Manager Général était plutôt satisfait de cette discussion mais il savait également qu’en terme de défense Griffin n’était pas une assurance tout risque. C’était même plus un panier percé qu’autre chose.
Surgi soudain un intérêt du GM du Jazz pour Eric Gordon. Ce dernier ayant déjà officieusement fait ses valises, les Turtles proposèrent naturellement Blake Griffin. Après réflexion, DWade proposa le pick 8 de la draft + 1st Jazz an prochain. A savoir que l’effectif ne comportait que Kevin Durant à l’époque.
Après plusieurs jours de réflexion, le front office valida ce trade à une condition : trouver une porte de sortie pour Javalee McGee. Cet autre move tout simplement pour participer à la Free Agency avec leur 35M$ de cap.

III) Le cas Javalee McGee

L’intérieur n’a pas déçu outremesure. Il était présent défensivement comme demandé mais 2 problèmes : sa complémentarité avec Roy Hibbert et sa signature d’un nouveau contrat.
Après avoir sondé l’ensemble de la ligue, Herta trouva en Galdosh (GM des Sonics) une oreille attentive. Après d’âpres négociations, ils tombèrent d’accord sur le futur pick Heat top 5 protected (1st Sonics 2014 sinon) en échange du Turtle.
Ainsi :
– Eric Gordon vs pick 8 + 1st Jazz 2013 + 1st Blazers 2015
– JaValee McGee vs 1st Heat 2013 top 5 protected (1st Sonics 2014 sinon)

IV) Le jour de la draft

Après quelques jours de repos mérité pour le front office et la signature de Kurt Thomas en assistant coach #3, la draft 2012 arriva.
Les Turtles avaient une cible prioritaire simple : Patrick Beverley.
Mais l’angoisse s’invita lors de la parution de la dernière mock draft. Le meneur venait de faire un bond et était prévu en pick 6.
Herta fît chauffer le téléphone pour sonder les franchises devant lui et ainsi monter dans cette draft. Et surtout ne pas perdre le joueur convoité.
Il alla d’échec en échec.
Les dieux de la draft laissèrent du coup tranquille Patrick Beverley le jour fatidique. Adam Silver prononça, dans un soulagement non dissimulé d’Honolulu, le nom du meneur en 8ème position. Celui-ci allait revêtir pendant 4 ans la tunique Turtles.

Le roster post draft se présentait ainsi :
PG : John Wall – Patrick Beverley
SG : /
SF : Ndudi Ebi
PF : Gustavo Ayon – Lou Amundson
C : Timofey Mozgov

Une pensée sur “Confinement Turtles Partie 1 : la draft

Laisser un commentaire