La der des ders pour les Hawks

Voilà c’est fini…enfin presque fini ! Jean-Louis Aubert, tu peux ranger ta guitare et ta voix de midinette, les Hawks sont encore là pour leur ultime saison et ils veulent partir en beauté !!!!

Yeah baby, on est encore là pour une année !

Avant de devenir les Chupacabras d’Albuquerque et basculer dans la conférence Ouest, les Hawks d’Atlanta vont livrer leur dernière saison. Un petit retour rapide sur l’histoire de cette franchise ( hé oui rapide, elle n’a pas vraiment marqué la ligue).

Fondée à Moline, Illinois en 1946 sous le nom des Blackhawks de Tri-Cities, cette équipe fait partie de la National Basketball League (NBL) lorsqu’elle rejoint la National Basketball Association (NBA) en 1949. Lors de son déménagement à Milwaukee en 1951, la franchise prend le nom de Hawks de Milwaukee. Elle s’installe à Saint Louis en 1955 où elle remporte son unique titre de champion NBA en 1958. Cette équipe est présente à Atlanta depuis 1968.

Depuis le transfert de la ligue NBA vers la ligue HNBL en 1995, les Hawks n’ont connu qu’à seule reprise la finale. C’était lors de la saison 2014, défaite 4-1 face aux Warriors (avec tricherie du commish en utilisant des codes secrets, 2 fois croix, 1 fois rond, 3 fois triangle et un 360° sur lui-même et un youp la oup des testicules pour gagner la série, pffff).

Le joueur majeur de la franchise reste à ce jour encore Dominique Wilkins (de 1982 à 1994) qui marqua 23 292 points pour son équipe de cœur. Malheureusement, Wilkins n’arrivera jamais à faire mieux que des demi-finales de conférence. Après sa blessure au tendon d’Achille en 1992, Dominique Wilkins ne retrouvera jamais réellement son niveau et il quittera la franchise en 1994 pour les Clippers.

Qu’est ce qu’il portait bien la moustache le Dominique !

Le joueur mineur de la franchise est Raul Lopez avec 0.4 points de moyenne soit 7 points inscrits en 21 matchs avec un beau 0/7 à 3pts lors de la saison dernière…(on est un peu méchant avec lui).

Donde esta el aro de baloncesto ?

Régulière et stable, l’équipe connait des résultats sensiblement similaires en saison régulière sur les trois dernières saisons, entre 45 et 48 victoires. Et la direction a décidé de miser sur la continuité en gardant le même noyau dur que lors de deux dernières saisons, à savoir Dwight Howard, Paul Millsap, Josh Smith et Jeff Teague.

Pour épauler ces 4 énergumènes, le GM est allé chercher en échange de OJ Mayo (qui n’a jamais su s’imposer dans l’équipe) le meilleur contreur de la ligue avec 3.8 bloks l’année dernière, Hasheem Thabeet, pour former un duo de pivot solide avec Dwight Howard, des durs de dur ! La volonté du GM était d’avoir de la viande à envoyer face à Joel Embiid ou Roy Hibbert.

J’espère qu’il n’ y a pas de végan ou de militants anti-viande sur la simu qui pourraient voir ces images…

Avec ce trade, Jusuf Nurkic n’avait plus sa place dans l’équipe et une porte de sortie a été trouvée avec les Knicks et leur projet de développement de jeunes joueurs. Il est échangé contre Rodney Hood et Jordan Crawford qui viendront compenser en partie le départ de OJ Mayo. De plus, un ancien de la maison est revenu au bercail, Marcus Morris, qui n’aura jamais digéré son trade aux Grizzlies. Il est échangé contre Nikola Mirotic.

La FA a permis de préserver les acquis en prolongeant Dwight Howard au prix fort mais seulement sur 3 ans avec une TO, de conserver Kirk Hinrich (malgré l’intérêt des Sonics) et de récupérer des joueurs de compléments pour le banc (Brian Robert en PG, Andreï Kirilenko en SF, et Nick Fazekas en C).

Pour le moment, cela semble limité pour faire mieux que les années précédentes et on n’exclut pas chez les Hawks quelques ajustements pour renforcer l’équipe. En effet, les forces en présence à l’Est ont évolué. Déjà l’an dernier, le Magic est venu chambouler toute une hiérarchie de la conférence Est, voir même de la ligue puisqu’ils ont remportés le titre après une saison magnifique de leur duo d’arrières (Watson et Paul) et de leur franchise player ( Embiid). Peut-être un one shot ?!

Cette année, les Celtics semblent être la nouvelle équipe dominante grâce aux renforts de Ty Lawson et Roy Hibbert, tous deux déjà Champions HNBL.

Enfin bref, les Hawks vont essayer de vivre cette ultime saison comme ils l’ont fait les dernières années, être un poil à gratter de la conférence EST avec leur jeu « intérechiant » et pourquoi pas s’envoler vers les sommets !

Attention à l’atterrissage !!!

2 thoughts on “La der des ders pour les Hawks

  • b2zoMTB
    5 mars 2021 à 18 h 39 min
    Permalink

    Belle présentation. Tu devrais en effet faire une saison similaire à l’année passée puisque ton roster n’a pas trop bougé.
    Et après place à la nouvelle franchise avec peut-être des soldes en fin de saison ?

Laisser un commentaire